Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Jeu des 7 différences : avant-après commission de concertation

Publié le mardi 29 octobre, par IEB

C’était il y a quelques mois, le 20 novembre 2018 précisément. Une commission de concertation comme les autres à la commune de Molenbeek.

Le dossier ? Le projet du promoteur « Triple Living », soit la démolition reconstruction du bâtiment II de la KBC (avenue du port 12-14), à la place duquel le promoteur prévoit de construire non pas une, ni deux, mais bien trois tours. Plus hautes, plus colorées, toutes neuves, prêtes à accueillir du logement moyen (mais aussi un hôtel, un peu de bureau, et une petite crèche).

La commission de concertation fut animée, y étaient présents plusieurs habitants et comités de quartier. Tous leurs avis allaient dans le même sens : détruire un bâtiment de même pas 25 ans pour y reconstruire trois tours neuves, sans avoir envisagé une reconversion, c’est une décision pas très éco-friendly ... sans parler des nuisances liées aux travaux. Par ailleurs, le promoteur s’était ouvertement déclaré opposé à se voir imposer un quelconque logement social via les charges d’urbanisme. Le tout dans un quartier qui n’en compte que 3,5%, et dans un projet qui ne prévoit que des logements d’assez haut standing.

Ainsi l’enquête publique s’était terminée, l’heure de la participation était arrivée ! Si vous n’avez jamais assisté à une commission de concertation, laissez-moi vous résumer la représentation théâtrale procédure. Une pièce, des tables en U. Tout au bout de la table les représentants des administrations et des communes. À leur gauche, le demandeur (ici le promoteur, ses architectes, ses avocats, le bureau d’étude qui a réalisé le Rapport d’incidences environnementales), à leur droite ceux qui veulent réagir (ici les habitants, associations, comités). Le demandeur commence, c’est le moment durant lequel les architectes et urbanistes présentent le projet. Puis viennent les questions et remarques des habitants et associations. L’équipe du promoteur y répond plus ou moins. Et tout le monde s’en va. Deux semaines plus tard, l’avis de la commission de concertation est rendu public. Et voilà.

Alors, roulement de tambours... Toi aussi, retrouve les 7 différences entre le projet de Triple living, en lieu et place de la KBC, avant et après commission de concertation.

Tu vois ami lecteur, la participation fonctionne super bien ! Le projet avant et après commission de concertation est méconnaissable, tu auras donc sans difficultés retrouvé les 7 différences :
- 0. Le choix des essences en intérieur d’îlot doit être revu.
- 1. Le bâtiment arrière, le plus bas, sera diminué d’un étage.
- 2. Toutes les toitures plates devront être végétalisées.
- 3. Les portiques qui ceinturent le doivent être remplacés par des grilles.
- 4. Le revêtement des terrasses devra être réalisé en céramique plutôt qu’en enduit lisse.
- 5. Pour le bâtiment arrière, des terrasses devront remplacer les jardins d’hiver.
- 6. Une ruelle devra être percée dans la continuité de la rue Le Lorrain.
- 7. Les eaux de surface dans l’espace privé du projet devront être apparentes.

Quant à la pertinence ou non de démolir un bâti- ment en bon état pour y construire des tours de logements ne répondant pas aux besoins ni des habitants, ni de la majorité des ménages bruxellois... la commission de concertation n’était semble-t-il pas le lieu pour en parler. Mais alors où ? Où parler démocratiquement de ce qui se construit ? Où se réalise le droit à la ville ?

Pour aller plus loin

Les Objecteurs de croissance belges ont aussi publié en 2014 une brochure de langue de bois dans les champs du social, de l’économie, de l’écologie, de la politique et de l’armée. Disponible en téléchargement gratuit sur objecteursdecroissance.be.

Bem 301 - Juillet-août 2019

Bem 301 - Juillet-août 2019

Dernier ajout : 7 décembre.