Inter-Environnement Bruxelles

340 millions d’euros pour éviter un procès

Article publié le 12 octobre 2011.
Version imprimable

Selon “De Tijd”, le groupe de promotion immobilière Atenor est impliqué dans un dossier de fraude de plusieurs millions d’euros dans lequel sont aussi impliquées une vingtaine d’autres entreprises belges. Pour échapper aux poursuites pénales, la Société générale de banque, au cœur de cette fraude, a versé 40 millions d’euros au ministère public (fisc et parquet).

Une nouvelle loi permet en effet aux criminels en col blanc de racheter leur procès. Ils ne doivent même plus comparaître en justice ! C’est comme au Monopoly, les gros portefeuilles évitent la case prison. Avec un tel montant, les pouvoirs publics pourraient construire... 350 logements sociaux.