Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Climat : 12 gouverneurs demandent à Donald Trump de respecter l’Accord de Paris

Publié le vendredi 5 mai

Les gouverneurs de plusieurs États américains représentant 38% du PIB du pays ont envoyé, mardi 3 mai, une lettre adressée à Donald Trump. Ils lui demandent de "maintenir les engagements des États-Unis" vis-à-vis de l’Accord de Paris.

"Le maintien des États-Unis dans l’Accord de Paris est essentiel pour protéger nos résidents, et tous les Américains des impacts potentiellement catastrophiques du changement climatique", écrivent les gouverneurs de Californie, New-York, Washington ou encore de Pennsylvanie. "Les politiques environnementales que nous mettons en œuvre réduisent non seulement la pollution carbone mais créent des emplois, stimulent la compétitivité, apportent de l’énergie propre et un environnement propre à nos citoyens".  

Déjà le 30 mars, lorsque Donald Trump avait signé un décret visant à détricoter les mesures environnementales de son prédécesseur, Barack Obama, une coalition de 23 États fédéraux et villes s’y étaient "fermement" opposé. "Nous ferons valoir notre propre leadership du 21ème siècle et tracerons un chemin différent", déclaraient-ils. Parmi eux, on comptait déjà les 12 gouverneurs qui prennent aujourd’hui la plume. 

 

Les États américains s’émancipent des décisions environnementales de Trump

 

Il faut dire que les signaux d’un non-respect de l’Accord de Paris par le gouvernement Trump se multiplient. Certes, le secrétaire américaine à l’Énergie, Rick Perry, a tenté d’adoucir la position de l’administration américaine en voulant "renégocier" et non pas quitter l’Accord. Mais Donald Trump et Scott Pruitt, le patron de l’Agence de protection de l’environnement (EPA), n’ont cessé de remettre en cause le réchauffement climatique. 

Parallèlement, à cette lettre, l’État de Californie vient d’adopter un projet de loi demandant à deux fonds publics de retraite d’effectuer un reporting annuel comprenant les risques environnementaux de leur politique d’investissement. Un projet inspiré de la loi française sur la transition énergétique pour la croissance verte. La Californie, comme d’autres États, s’est clairement engagée à s’émanciper des décisions "environnementales" de Donald Trump.

Voir en ligne : http://www.novethic.fr/breves/detai...

Ailleurs

Ailleurs

Dernier ajout : 26 mai.