Bem n°285 - Novembre-décembre 2016

Pour clôturer l’année 2016, IEB vous a concocté un numéro de Bruxelles en mouvements aux sujets diversifiés reflétant la richesse des questionnements et matières qui traversent la fédération et ses membres. En lieu et place d’un dossier fleuve, ce sont des articles rivières qui remplissent les pages de ce numéro de fin d’année.

Un article sur la poule aux œufs gris qui investigue le nouveau business modèle qui se cache derrière la multiplication de maisons de repos privées. Elles fournissent un vernis bienveillant à des opérations très lucratives illustrées ici par le projet du promoteur Atenor au bassin de Biestebroeck.

Un second texte sur les immeubles-tours réalise un tour d’horizon de la législation réglementant la hauteur des constructions à Bruxelles et des régimes dérogatoires devenus monnaie courante.

Un article comparant les logiques de gouvernance à l’œuvre dans la réalisation du piétonnier du centre-ville et celle conduisant à l’adoption du CETA. Toutes les luttes ne se ressemblent pas mais, du local au global, elles se rejoignent souvent dans les modèles qu’elles contestent.

Enfin, un retour sur la Porte de Ninove illustre les enjeux liés au réaménagement de ce nœud urbain destiné à accueillir tout à la fois du logement privé, public et un parc.

Sans oublier nos brèves d’ici et d’ailleurs, une recension du travail de G. Origer sur la politique portuaire à Bruxelles et nos bons vœux pour 2017 !

Mauvais score démocratique

Pourtant la mise en ligne des décisions gouvernementales est une pratique répandue dans le monde comme cela se fait partout en Europe ou en Afrique comme par exemple au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, en Guinée-Konakry, au Mali et, depuis peu, au Maroc... Le Gouvernement bruxellois ne publie pas... Lire la suite.

Dernier ajout : 31 octobre.