Inter-Environnement Bruxelles

BEM n°259-260 – Octobre 2012

DOSSIER
Le droit à la ville

« Le droit à la ville » d’Henri Lefebvre a repris vigueur ces dernières années : sujet d’articles, d’ouvrages, de séminaires et autres chartes associatives, décliné tantôt par le politique tantôt par des militants urbains.

Mais qu’y a-t-il derrière ces quatre mots sonnant telle une revendication constitutionnelle ? Un droit légal ? Un droit pour tous à habiter la ville tel qu’on l’entendrait d’un droit pour tous à avoir un logement ? Ou encore un droit d’accès aux services qu’offre la ville ? Ou plutôt un droit pour tous à se réapproprier la ville ? Et si telle est l’hypothèse, qui se la réapproprie et contre qui ?

IEB a mis sur pied en février 2012 un groupe de lecture composé d’une dizaine de personnes motivées à disséquer l’ouvrage de Lefebvre.

Ce numéro de Bruxelles en mouvements est le fruit de cette réflexion vivante et collective.

Le droit à la ville

Publié le mardi 2 octobre 2012
Version imprimable

Le droit à la ville ·

Un dossier coordonné par Mohamed Benzaouia, Pierre Meynaert,
Almos Mihaly et Claire Scohier. Ont également contribué à
l’élaboration du dossier : Géraldine
Brausch, Gwenaël Breës, Axel Claes,
Sophie Deboucq, Bruno De Coninck,
Sylvie Eyberg, Nicolas Prignot, Dominique
Nalpas, Marco Schmitt, Mathieu Sonck,
Vesna Tomse, Mathieu Van Criekingen.


Téléchargez

0 | 10

  • Tristes tropismes et joyeuses colères

    Publié le 2 octobre 2012
    Après avoir disséqué « Le droit à la ville » d’Henri Lefebvre tout au long de ce numéro, la question suivante nous vient tout naturellement à l’esprit : quels sont aujourd’hui les exemples de réappropriation de ce droit à la ville qui peuvent selon Lefebvre tracer les contours d’une transformation de la société et de l’homme vers l’émancipation ?   [suite]

    Thématiques : Social , Urbanisme
  • Pour prolonger la réflexion

    Publié le 2 octobre 2012
    LIVRES Henri Lefebvre. Le droit à la ville. Vers la sociologie de l’urbain, L. COSTES, Paris, Ellipses, 2009. Un ouvrage sur Le droit à la ville, rappelant le contexte et les débats qui ont accompagné la sortie du livre de Lefebvre, et tente de tracer l’évolution du concept jusqu’à nos jours. Le capitalisme contre le droit à la ville. Néolibéralisme, urbanisation, résistances, D. HARVEY, Ed. Amsterdam, 2011. L’ouvrage se propose de décrire et d’analyser « la manière dont, au cours de l’histoire, nous (...)   [suite]

    Thématiques : Social , Urbanisme
  • Voix de Bruxelles

    Publié le 2 octobre 2012
    Comme toujours, s’il faut définir un droit, c’est parce que, d’abord, il a été confisqué par quelque domination. Il y a là comme un paradoxe du fonctionnement humain : c’est comme si la perte par la confiscation de ce qui devrait être a priori une nécessité vitale en soi (avant donc que ce ne soit un droit) – quelque chose qui soit quasi « de nature » comme par exemple la liberté, le fait de se loger ou de travailler, etc. – permettait, d’une part, de prendre conscience de cette nécessité vitale, de la (...)   [suite]

    Thématiques : Social , Urbanisme
  • De quelques lectures de David Harvey

    Publié le 2 octobre 2012
    David Harvey est un géographe marxiste. Si après la chute du Mur, toute théorie se référant au marxisme était dépréciée face à la domination d’une pensée néo-libérale, notre auteur n’en continuait pas moins de se positionner comme anti-capitaliste et d’être l’un des auteurs critiques anglo-saxons les plus en vue dans le monde.   [suite]

    Thématiques : Social , Urbanisme
  • Que crèvent les expulsés !

    Publié le 2 octobre 2012
    IEB a interviewé Albert Martens, sociologue, professeur émérite à la K.U.L. Il habitait au quartier Nord lors des expropriations pour le Plan Manhattan et a créé le Comité d’action du Quartier Nord (1968-1974) pour lutter contre les démolitions. Il participera aussi à d’autres luttes comme celle des sans-papiers en 1974 qui donnera lieu à la première campagne de régularisation des travailleurs sans papiers. Albert Martens nous livre ici son regard en tant qu’acteur sur ce qui s’est passé au Quartier Nord...   [suite]

    Thématiques : Social , Urbanisme
  • Lefebvre à Bruxelles, le retour

    Publié le 2 octobre 2012
    Que dit une ville comme Bruxelles aujourd’hui ? Que peut-il s’y « jouer » qui permettrait de retrouver le sens d’une « démarche » ? Certains penseurs comme Lefebvre nous transmettent, par leur analyse concrète, certaines clés-à-penser pour dire ce qui se passe dans une ville, loin du prêt-à-porter des vitrines : ils redonnent l’envergure perdue par les « gratte-ciel » qu’on nous construit.   [suite]

    Thématiques : Social , Urbanisme
  • Le droit à la ville pour qui ?

    Publié le 2 octobre 2012
    À Zurich, dans les années 80, toute une génération s’est soulevée pour une vie plus cultivée et autogérée – une vie plus urbaine. Ils ont consacré toute leur énergie à défendre une infrastructure sociale et culturelle. Trente ans plus tard, certains prennent conscience qu’ils ont contribué à leur propre éviction en revalorisant la ville et leurs quartiers.   [suite]

    Thématiques : Social , Urbanisme
  • Le PRAS contre le droit à la ville ?

    Publié le 2 octobre 2012
    Dans un entretien filmé datant de 1972, Henri Lefebvre jugeait une science à l’époque nouvelle, l’urbanisme. Un jugement qui semble toujours d’actualité...   [suite]

    Thématiques : Social , Urbanisme
  • Réapproprier les espaces publics : pour mieux dominer ?

    Publié le 2 octobre 2012
    La revendication d’une « réappropriation de l’espace public », initialement portée par des associations et des collectifs d’habitants, fait désormais partie des lieux communs du discours politique, urbanistique et médiatique. Elle fait clairement écho à l’appel lancé par Henri Lefebvre à la « réappropriation de la vie urbaine ». Mais parle-t-on bien de la même chose ?   [suite]

    Thématiques : Social , Urbanisme
  • Participation piège à con

    Publié le 2 octobre 2012
    Pour bon nombre de chantres de la démocratie urbaine, le droit à la ville se réalise dans la sacro-sainte participation citoyenne. Or les processus de participation citoyenne sont bien souvent des simulacres. Lefebvre dénonce la prise en otage des « citoyens » à qui on fait miroiter une collaboration horizontale alors que le processus est orchestré à des fins de légitimation des intérêts politiques et privés.   [suite]

    Thématiques : Social , Urbanisme

0 | 10